Musée Laduz > Le musée

Le musée

 
Le Musée des Arts Populaires de Laduz est l’œuvre de toute une vie, de toute une famille : la Famille Humbert. C’est en 1962 que Raymond et Jacqueline Humbert viennent vivre à la campagne…

La naissance du musée

« …on poussait la porte des ateliers d’anciens artisans : menuisiers, sabotiers, maréchaux-ferrants, charrons, bourreliers… fermés, abandonnés. Émus, nous avons alors entrepris de rassembler toute cette mémoire qui disparaissait dans l’indifférence » dit Jacqueline Humbert. Après trois années passées à Rome, à la villa Médicis, c’est en 1962, que Raymond et Jacqueline Humbert viennent vivre à la campagne à Laduz (Yonne) en Bourgogne.

Artistes et collectionneurs passionnés, ils accumulent une multitude d’objets d’art populaire, d’œuvres, d’outils, de documents, véritables coups de coeur pour des choses simples et belles.

Un jour de printemps 1977, Raymond Humbert déclare à ses trois enfants :

Je fais un musée et vous allez m’aider ... —Raymond Humbert

Après les constructions et les rénovations des bâtiments, la première partie du musée ouvrira ses portes à Pâques, en 1986. la tâche est immense, d’autres bâtiments seront aménagés. Jusqu’à sa disparition en 1990, Raymond Humbert ne cessera de chercher et de collectionner des objets, témoins du patrimoine rural. Aujourd’hui, Jacqueline veille sur l’œuvre commune.

À quoi sert un Musée d’Art Populaire si la réflexion sur le passé, sur la diversité, n’est pas une ouverture sur le présent et sur l’avenir ? —Raymond Humbert

Raymond et Jacqueline Humbert
Raymond et Jacqueline Humbert. Photo DR

L’œuvre d’une vie, l’œuvre d’une famille

Projet ambitieux de Raymond et Jacqueline Humbert, le Musée des Arts Populaires de Laduz se veut un lieu de préservation du patrimoine rural, des objets d’art populaire, des métiers oubliés et des savoir-faire. En enrichissant les collections et en faisant connaître la peinture de Raymond HumbertJacqueline Humbert veille sur l’œuvre accomplie par son mari. Elle conçoit et organise les expositions temporaires.

Elle est aussi passionnée par les "fixés sous verre" anciens dont elle en a adopté la technique pour ses propres créations et qui ont  fait l'objet d'une exposition au musée.

Pendant vingt ans, Vincent Humbert a dirigé et a veillé sur le Musée. Avec son expérience de sculpteur animalier, il a animé l’atelier jouets en bois pour les enfants.

Denis Humbert dirige l’association Art Populaire sans Frontière. Avec une partie des collections, il propose des expositions temporaires, clefs en main, d’une conception toujours renouvelée.

Jean-Christophe Humbert, artiste peintre, expose ses œuvres dans la mouvance de l’Art Singulier.