Collection Humbert

Artisans du cuir

Le Bourrelier

Le bourrelier travaille une grande diversité de cuirs pour confectionner harnais, colliers de chevaux et toute sorte de bourrelerie appartenant à la charretterie. Il possède tout un ensemble de couteaux à main et à pied, de serpettes et de ciseaux. Son activité nécessite une grande dextérité. La boutique du bourrelier était le lieu de rencontre des paysans le jour du marché.

Le Sellier

La profession de sellier se distingue de celle de bourrelier par son activité essentiellement urbaine, mais souvent les deux métiers se confondent. Les selles servant aux cavaliers pour monter leur cheval, il façonne le cuir mais est aussi un véritable menuisier pour créer l’arçon, pièce de bois où sera assemblée la sellerie.

bourrelier-collier-voiture- bourrelier-porte-aiguillesbourrelier-rembourroirsforme-collier-cheval-bourre

Le Cordonnier

“Saint Crépin, Saint Crépinien, priez pour moi”. Dans sa modeste échoppe, l’artisan coordonnier s’en remet à ses saints patrons tant ses revenus sont modestes. Avant la Première Guerre, porter des chaussures de cuir est un évènement, la première paire était portée le jour du mariage et gardée toute une vie pour les grandes occasions. Le cordonnier est souvent réparateur et ressemeleur, avant d’être vendeur de chaussures.

Le Bottier

Le bottier appartient à la même corporation que le cordonnier mais exerce généralement son activité pour une clientèle urbaine et plus aisée. Il fabrique les bottes sur mesure.

panoplie-de-bourrelier-diap-0abdbc4Panoplie d’outils de bourrelier. Maison Blanchard, Paris, fin XIXème siècle.