Évènement Laduz

Été 2016

Vente exceptionnelle des œuvres
de Raymond Humbert (1932-1990)

Samedi 17
et Dimanche 18 Septembre 2016
de 14h30 à 18h30

et sur rendez-vous
à partir du samedi 1er Octobre 2016

Tél: 06 52 70 97 71

Musée de Laduz
22 Rue du Monceau
89113 Valravillon

raymond-humbert-peint

« Sa peinture, c’était une respiration nécessaire, parmi le jardin enchanté de Laduz ou sur les grèves ventées de Porspoder. Raymond Humbert a progressivement renoncé à « l’intimité » de ses premiers ateliers où il usait d’une palette nuancée qui permet d’évoquer Vuillard, Bonnard… Braque, pour faire corps avec la nature, non dans le but de la représenter, mais de la ressentir, au gré des saisons, mêlant graphisme vigoureux et éclatement coloré. »

— Philippe Chabert (Ancien conservateur du Musée d’Art Moderne de Troyes) Extrait du Catalogue Raymond Humbert, Peintures – Dessins, 12 avril – 7 Juin 1995 – Musée d’Art Moderne de Troyes.

Sa peinture : des paysages …beaucoup de paysages, peints dans son jardin, en très grands formats, à même le sol. Il a le geste large et rapide; les couleurs éclatantes remplacent le sombre du début. Raymond fait partie des arbres, des herbes qu’il connait si bien …D’autres, qu’il réalise au bord de la mer, des peintures du flux et du reflux, des vagues déferlantes, creusant de vastes abîmes…

— Jacqueline Humbert.

L’œuvre peint de Raymond Humbert est rare. Rare parce qu’il a été peu montré, rare aussi par son contenu et par la qualité de celui-ci. Révélé par Philippe Comte au Musée des Beaux-Arts de Pau, en 1994, cet oeuvre peint a fait ensuite l’objet d’une signifiante exposition organisée par le Musée d’Art Moderne de Troyes, en 1995, où parmi un ensemble de toiles figuraient quelques œuvres sur papier, réalisées à Porspoder et dont l’intérêt nous avait semblé nécessiter un développement ultérieur : c’est la raison de cette seconde exposition en 2000, consacrée à l’artiste et qui propose, afin d’approfondir notre vision et notre connaissance, la présentation d’œuvres sur papier inédites, « Papiers libres » qui ont conservé toute la spontanéité du geste du peintre au sein d’un paysage qui fut selon les saisons, de Laduz ou de Porspoder.

— Philippe Chabert, Directeur du Musée d’Art Moderne de Troyes.

Puis, à la fin de sa vie, Raymond Humbert, revient à peindre des « natures mortes », présentées au Musée de Laduz, sous le titre « la vie silencieuse ». Il recherchait la vertu de l’objet : une espèce d’essentiel qu’il percevait dans les objets populaires jusqu’à cette quête de l’insolite qu’il captait dans ces terrines à lièvre en terre vernissée – gisants ou sarcophages … autant d’interrogation sur l’apparence et le contenu … jusqu’à ces vanités, pour ainsi dire des ossuaires, oeuvres de méditation…

— Philippe Chabert, Directeur du Musée d’Art Moderne de Troyes.

Après le Musée des Beaux-Arts de Pau et le Musée d’Art Moderne deTroyes, les expositions personnelles de Raymond Humbert se poursuivent : Orléans, Collégiale Saint-Pierre-Le-Puellier, Metz, Galerie de l’Arsenal, Auxerre, Musée-abbaye Saint-Germain, Le Mans, Centre culturel- Abbaye de l’Eau, Quimper, Musée des Beaux-Arts, Laduz, Espace-musée …

Publications : – Catalogues des expositions
– Article, d’Olivier Cena – Télérama « Nature pas morte »

Exposition « Papiers libres » Musée d’Art moderne -Troyes – 2000
– Livre: Raymond Humbert. D’un art, l’autre. 5 Continents Editions, Milan 2007

et diffusé par les Editions du Seuil – 2007.

Textes de : Philippe Chabert Raymond Humbert, d’un art, l’autre – Jean-Marie Lhôte Double vocation précoce – Gilbert Lascault Les tourbillons de Raymond Humbert – Sous le regard de Jacqueline Humbert.